Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog


Nom du blog :
vigneronajt
Description du blog :
Réflexions, partages et échanges infinis autour d'un verre de vin ou les humeurs d'OLIVIER B........
Catégorie :
Blog Société
Date de création :
08.12.2007
Dernière mise à jour :
27.02.2015

RSS

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or vigneronajt
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· Les champignons sont là, cèpes, girolles, mildiou,
· Olivier B déguste pour le guide Hachette pas n'importe quoi....
· A cause de l'Amour.................!!!!!!!!!!!
· RENAISSANCE......
· ATOMIQUE...................!!!!!!!!!!!!!!!!!!

· 22 janvier, St Vincent en Bourgogne, Notre route des vins......
· yalla.c.la
· un ter lude
· yves jamais
· egocentrique
· Fût ou copeau
· Les mots et leurs sens !!! C'est important !!!
· Alcoolisme et ivresse................???
· AU SECOURS...ou chronique annoncée de la fin des aventures!!
· la bloglouglousphère est-elle utile ???

Voir plus 

Statistiques 132 articles


Thèmes

2010 afrique animaux bonne chez enfants france merci nature news nuit photo

Derniers commentaires

le pire du pire, c’est que c’est tellement fort que je n’arrive pas à lui expliquer clairement ce qui se passe
Par alainceluidel'ain, le 08.01.2015

ou etes vous passés ? en grandes vacances ? en tout cas vos petits billets nous manquent .
Par PROUST gproa72, le 27.08.2014

:-)
Par ju, le 15.05.2014

et olive, t'as bien raison ! heureusement que certains résistent encore et toujours ! et oui, tu as bien rais
Par Pablo, le 15.05.2014

tu peux informer que très bientôt un site va naître....
Par Anonyme, le 11.05.2014

Voir plus

RSS
Recherche

tu fous ma gueule ou bien 2 ou mon off DVR à moi....!!!

Publié le 27/02/2015 à 16:21 par vigneronajt
tu fous ma gueule ou bien 2 ou mon off DVR à moi....!!!

 

Ça commençait déjà un peu comme ça il y a 2 ans dans le billet février 2012…

 

Ici la page d’accueil du site d’Inter-Rhône…

 

« Qui sommes-nous ?

Dynamique, engagée, Inter Rhône rassemble les professionnels de la viticulture et du négoce de la Vallée du Rhône. Elle coordonne les actions promotionnelles, économiques et techniques des vins des AOC de la région : Côtes du Rhône (régional, villages ou Crus), des Costières de Nîmes, Luberon, Ventoux, Grignan les Adhémar, Côtes du Vivarais et des vins doux naturels Muscat de Beaumes de Venise et Rasteau. L’interprofession agit selon trois principes fondamentaux : la représentativité des familles professionnelles, l’équilibre paritaire entre le négoce et la production et l’unanimité pour toute décision majeure.Inventive et responsable, Inter Rhône s’engage aux côtés de ses adhérents. Objectif : mieux faire connaître les vins de la région, en France et sur plus de 15 marchés d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord. 

 

Une stratégie de communication ciblée

 

Des actions de promotion pour découvrir les AOC

 

Des travaux de recherche dédiés à la qualité »

 

 Si je reviens aujourd’hui, c’est pour en remettre une petite. La lettre recommandée là-haut m’inquiétait tellement que j’ai mis un mois à l’ouvrir…

 

La petite histoire est la suivante. En octobre dernier je m’inscris en ligne pour participer aux Découvertes en Vallée du Rhône de la semaine prochaine. Rendez- vous professionnel sympathique comme en 2009 où mélangé à Vacqueyras et Beaume de Venise, dans le prestigieux Palais des Papes j’avais fait quelques contacts intéressants qui après m’avoir encensés m’ont depuis oubliés, mais bref…

 

 Rendez- vous professionnel moins sympathique en 2011 à la salle des fêtes de Sarrians où je n’ai pas vu grand monde…

 

2013 pour cause d’océan indien bien plus accueillant je n’ai pas participé…

 

2015 se rejouant au Palais des Papes, je me dis que ça se retente, d’autant que ce n’est pas cher…toujours à la recherche de nouveaux clients pour remplacer ceux qui m’oublient, je me dois d’essayer.

 

15 jours après ma pré-inscription en ligne je reçois un mail me demandant de prendre contact avec la comptabilité d’Inter-Rhône pour valider ma future inscription aux DVR. Comme d’hab, je suis en retard dans mon paiement des cotisations au grand syndicat…

 

Vendanges, tournées de novembre et salons plus tard, je prends le téléphone et comme prévu, je n’ai pas le droit de participer à cause de mon retard de la monstrueuse somme d’environ 330 euro…

 

Pas de concession possible même en réglant ce qui m’a valu cette lettre recommandée…j’ai effectivement du retard mais j’ai toujours payé et je fais remarquer à la demoiselle que depuis longtemps, cf le billet de 2012, je me demande bien à quoi servent les grandes lignes de là-haut qui introduisent le beau site rouge d’Inter Rhône sans doute payé avec un bout de moi…

 

Comme la dernière fois, je suis allé faire un tour sur ce magnifique site sensé promouvoir ma petite appellation…et comme il y a 2 ans je n’existe pas et pourtant les recommandés arrivent toujours dans ma boite à lettre…au passage, je ne suis pas le seul et beaucoup de mes amis vignerons n’y sont pas et beaucoup des meilleurs d’ailleurs….

 

Les coquilles relevées il y a 3 ans ont disparu mais on est loin de pouvoir retrouver tous les joyeux contributeurs forcés au fonctionnement du grand syndicat…

 

Puis je suis allé voir mes bilans ou quand avant le redémarrage seul de l’aventure, la SCEA payait 176,44 euro annuel, c’est passé pour Olivier B à 422,30-505 ,62-633,43 le pompon en 2011, 1109,84 puis 726,44 et 760,62 en 2013, soit 4158,25 euro depuis 2008…

 

Qu’on se rassure, je n’ai pas encore payé la fin de 2014, ça va ptêtre manquer de petits fours au DVR…

 

Presque 4200 euro pour qu’on m’interdise de participer à la seule manifestation de promotion de l’appellation à laquelle on me convie de m’inscrire, ça me troue le cul un peu….

 

D’autant que quand même, Monsieur Inter-Rhône, tu ne t’en souviens pas, ou même tes communicants efficaces sont passés à côté, mais il me semble bien que, ici, en 2011 à l’insu de mon plein gré, il s’est passé un buzz qui a rendu visible le vin dans le Ventoux pendant presque 4 mois sur un sacré gros bout de la blogosphère vinique…

 

Si les mots vins et Ventoux associés à mon aventure n’ont pas été écrits des centaines de fois sur le web, alors ils n’ont jamais été écrits…

 

Allez, même pas je me demande à quoi me serviraient ces 4200 euro, juste je me dis que jvais attendre pour payer ce que je dois et que possible que même je vais désormais écrire « Vin de Table » sur mon étiquette, ça ne changera pas le contenu ni ma façon de l’accompagner ….

 

Du coup, ça va mieux en le disant et je ferais mon off à moi tout seul, pour tous ceux qui le souhaiteraient, je ne bouge pas de ma montagne….

 

Yalla, à bientôt…….

 

Offement vôtre……………

 

OB : je ne vous le raconterai pas ici, je ne vous dirai pas pourquoi j’ai de nouveau un peu plus envie d’écrire, pourquoi je vais repartir bientôt dans les vignes en courant, so place à Mr Yves Jamait que je vais revoir bientôt à Gap…..

 

JE SUIS CHARLIE..........

Publié le 08/01/2015 à 09:04 par vigneronajt
JE SUIS CHARLIE..........

Quand hier je prévoyais de me mettre ce matin au bureau, je ne pouvais imaginer que je commencerai par écrire ce petit billet.

L’annonce du carnage à midi sur France Inter a commencé par bouleverser ma journée de taille. Kit main libre dans les oreilles, j’ai suivi ça tout l’après-midi. Puis en rentrant, Philippe Val en pleurs sur cette même radio. Puis devant la cheminée, « C’est dans l’air », « Le grand journal », « Le petit journal » avec mes enfants…..la baffe dans la gueule dure, dure……comme si depuis midi on n’arrêtait pas de me claquer des gifles…

Les larmes montent et j’essaie de les cacher à ma fille pour ne pas l’inquiéter et finalement je laisse aller parce que je ne peux plus les retenir.

Le pire du pire, c’est que c’est tellement fort que je n’arrive pas à lui expliquer clairement ce qui se passe, ce que je ressens.

La liberté d’expression, j’ai l’impression qu’elle a toujours existé et qu’elle existera toujours dans ce pays où je suis né et je comprends alors que beaucoup se sont battus pour elle et qu’en fait ce n’est jamais gagné.

La liberté d’expression, j’en ai usé dans ce blog pour toujours écrire ce que je voulais et si je reprends le clavier ce matin, ce n’est pas pour surfer sur la vague mais bien parce que cette horreur m’a rappelé que c’était drôlement bon la liberté d’expression dans un pays libre.

Je n’écris presque plus ici et pourtant j’aime ça. Plus d’envie, plus d’inspiration et ce matin après une nuit compliquée, il faut que ça sorte pour continuer la journée. Ces mecs là en ont fait leur métier et se sont battus à notre place sur tous les sujets, sur tous les fronts. Ils ont eu les couilles, pas toujours soutenus, il aura fallu qu’ils se fassent flinguer par des tarés pour que tout le monde soit derrière leurs cercueils…

Et maintenant, il faut que Charlie vive et  comme ils le disaient aux travers de leurs dessins et interview « ce n’est pas parce que je ne suis pas d’accord avec les intégristes musulmans que je vais aller bruler des mosquées… »

J’ai passé beaucoup de temps au Maroc côtoyant les pratiquants de l’islam, j’ai  vécu 6 jours dans le désert mauritanien avec 3 mauritaniens qui s’en remettaient au moins 5 fois par jour à Allah et c’est pas ce qui s’est passé hier qu’être musulman….

Le courage de ces mecs s’exprime dans le dessin prémonitoire de Charb là-haut, ils en avaient des grosses quand même…..putain de merde, comme j’aimerai savoir dessiner…..

Yalla, In Cha Allah, tous debout et ils ne passeront pas par nous….

Charliement vôtre………………………………………………………….. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

OB : rien de plus que la chanson d’Yves Jamais, « Ya des jours avec, ya des jours sans… » et là ya des jours sans…

les grandes manoeuvres......................

Publié le 30/10/2014 à 09:02 par vigneronajt
les grandes manoeuvres......................

Et ben vla, pour le je reviens très vite c’est encore loupé….

Donc un petit billet avant les grandes manœuvres maintenant que 2014 est définitivement lancé voilà les news de l’année pour ceux qui suivent encore.

Coté vigne :

Une année correcte avec un printemps favorable à la vigne qui m’a permis pour la 5ém année consécutive d’éviter de sortir la machine à traiter. Zéro cuivre et seulement du soufre poudre sur les roussanne. Le boulot s’est fait et bien fait accompagné de stagiaires adultes du CFPPA, de Thomas le dijonnais, Alex et mon Samuel. L’été n’aura pas été des plus chauds et chaque semaine le même film, orage vent chaleur, orage vent chaleur…..

Du coup de joli raisins fin août, limite trop gros…puis un départ de mildiou mosaïque  qui risquait de mettre en péril le feuillage nécessaire à la maturité et donc pour éviter le scénario 2013 et la perte totale des feuilles avant vendange, j’ai craqué ou plutôt j’ai joué la raison et j’ai fait un petit cuivre sur 1 fois et demi la surface….

Résultat, une récolte légèrement en retard par rapport aux 20 dernières et des vendangeurs efficaces ont rentré des raisins sans trop de tri les 14,15,16 octobre…

Maintenant il n’y a plus qu’à accompagner tout ça au mieux et on dirait bien que ça va le faire…

Coté vin et vente :

Les rouges 2011 et blancs 2012 sont épuisés et les millésimes suivant sont en bouteilles depuis le 20 septembre. Les rouges 2013 continuent leurs chemins et ça se goute bien…

Le commerce reste le nerf de la guerre, toujours du vin à La Réunion, 2000 bouteilles à Seattle en début d’année et les tournées habituelles pour montrer le chapeau car ça passe par là…

La Belgique, Huy, Liège, Symphovins (comme l’affiche là-haut) Milan, c’était le programme du printemps. Cette année pas de Westwinetour en avril mais je prépare celui de novembre. Une balade et une vrai rigolade fin août avec mes amis Gilles de « la Victoire » et me voilà reparti sur la route dans une heure direction Saint Symphorien, puis la descente par le Nord, la Picardie pour être au salon « A Caen le vin » les 8 et 9 novembre. Toutes les tribulations à suivre ici ou sur la page fesse de bouc Olivier B vin….

Un toujours AJT grand merci à tous les participants à l’aventure des Amidyves, un moins grand merci aux professionnels qui un jour encense mes vins et qui les oublient aussi vite…

J’adore cette passion, mais le coté business me prend presque un mi-temps lorsque personne ne répond au mail, une fois, 2 fois…..et hop je prends le téléphone….c’est lourd et fatiguant  et même si la finalité c’est de vendre pour continuer l’aventure j’aimerai me consacrer suffisamment au vrai métier de vigneron…

Yalla c’est dit, et amis cavistes je ne vous en veux pas plus que ça, on en reparlera….

Et je m’en fous d’abord, puisque l’on a perdu la première place de la conso de vin par habitant (44l/an), je vais téléphoner au pape François car c’est le Vatican qui nous a cramé la priorité avec 70l/habitant et par an……

C’est parti, la douche et en avant pour Symphovins, à tantôt….

Manœuvrement vôtre…………………………………. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

OB : Marseillais Allez Allez…. !!!! et Zemmour il a pris quoi pour dire que la féminisation de la société française c’est la faute d’Hélène et les garçons et plus belle la vie…. Y va pas bien celui-là….

Et enfin on a entendu parler d’Yves Jamait sur France Inter, obligé la radio était partenaire  des nuits de Champagne à Troyes où visiblement il a confirmé ceux que je pensais quand il a tout déchiré en chantant Brel avec les 850 choristes….bravo AJT monsieur Yves

Les grandes vacances de mon meilleur ami...!!!

Publié le 05/09/2014 à 17:35 par vigneronajt
Les grandes vacances de mon meilleur ami...!!!

 

Quand je relis le billet précédent je vois « j’essaie de revenir plus souvent », et ben là tout faux, 3 billets depuis début 2014 et rien depuis mai, bravo….. !!!!!

 

 Ces grandes vacances de l’écriture je ne sais comment les expliquer. Ceux qui suivent depuis longtemps ici ont compris que beaucoup de ces billets étaient liés à une histoire dans l’aventure. Le texte là-haut en avant-première de la future mise en bouteille du millésime 2012 rouge le 22 septembre prochain met un terme à une bonne partie de la traghistoire…..

 

 Ce blog dans le top 5 du classement ebuzzing (seul existant et sans grande légitimité, mais bref) début 2011, classé parmi les 7 blogs de vignerons incontournables par l’Express spécial vins en juin de la même année (mdr, récup médiatique) est sorti du top 100 depuis le début de l’année (petite incursion en juin 50èm après le dernier billet) et ne voit plus beaucoup de visiteurs.

 

 Et depuis mai je me dis, j’écris sur ma petite liste pense bête qu’il faut s’y remettre….mais pour écrire quoi ?

 

 Parmi vous les fidèles suiveurs, ceux qui prennent encore le temps de lire certains ne visitent pas la page Face de bouc….je vous comprends

 

 Celle-ci à la différence du blog ne parle que des vins d’Olivier B et s’évite au maximum les humeurs.

 

 Et pourtant des humeurs à écrire ici je pourrai en trouver tous les jours….j’aurai même pu profiter du billet précédent relayé déjà par des blogueurs influents (Olif et la Pipette au 4 vins) pour me faire un petit buzz….

 

 Début juin pendant mon périple à Milan un journaliste du mensuel pro La Vigne m’a demandé l’autorisation d’utiliser le texte dans une rubrique qui s’appelle « Autant le dire ». Il voulait mettre comme titre « j’assumerai la disparition du vignoble français » phrase qui terminait le billet précédent. Sur qu’avec un titre comme ça j’aurai dopé, relancé la fréquentation ici pour me prendre une volée de bois vert par les bien-pensants de la profession, j’étais prêt, même pas peur…. !!!

 

 Mais après 20mn de conversation et d’échange de mail où je lui demandais de conserver la plus grande partie du texte trop long pour sa mise en page pour en garder le sens, il a abandonné l’idée….

 

 J’aime écrire ici, à ma façon, et beaucoup de ces billets sont venus naturellement pendant les moments de solitudes, parfois très grandes solitudes du vigneronAJT que je souhaite devenir….

 

 Alors aujourd’hui j’aurai pu prendre un coup de sang après le dernier « spécial investigation », « Bientôt dans vos assiette de gré ou de force » visible en ce moment sur canal, bande annonce làhttp://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3357-c-special-investigation.html?vid=1122754

 

 Encore un truc à vomir sur la toujours omniprésence des pétrochimistes et les milliers de morts qu’ils causent et causeront sur la planète en utilisant la misère des paysans de certains pays ou la connerie misérable d’exploitants agricoles productivistes qui n’hésitent pas à traiter les fruits que vous trouvez sur vos étales la veille de la récolte avec des insecticides légalement applicables au plus 21 jours avant (véridique vu ici sur les cerises cette année… !!!)

 

 Le billet précédent fait partie de la lutte, je dirais même de la résistance comme la « résistance naturelle » de Jonathan Nossiter, bande annonce làwww.youtube.com/watch?v=-FcB2TT5WzA

 

 Et le même nom revient sans cesse, Monsanto, contre lequel je me suis déjà énervé ici…..

 

 Mais, la guerre ne fait que commencer et je résisterai ici avec vous ou ailleurs et malheureusement les occasions ne manqueront pas à l’avenir. Je veille……

 

 C’est pourquoi je vais finir ce billet par une humeur différente et m’attaquer cette fois non pas à Monsanto mais au Monsantoi.

 

 Le Monsantoi est le syndrome du meilleur ami qui s’illustre par 4 morceaux choisis parmi mes tribulations de marsien au pays des vénusiennes….c’est parti

 

 La plus forte, la plus longue dans le temps :

 

 « tu es subjuguant », « je te dois beaucoup, j’ai beaucoup de respect pour toi, lui jmen fous, je le jette quand je veux, toi je ne veux pas te faire de mal, je serai toujours là pour toi, je ne suis pas prête »

 

 La moins sûre d’elle :

 

 « à l’époque (ndlr la précédente) j’ai tout lâché pour toi, tu n’étais pas prêt, tu m’as fait mal, aujourd’hui je ne veux plus revivre ça… »

 

 La plus tordue: un texto tous les 6 mois pendant 3 ans puis un resto

 

 « je sais qu’avec toi tout est possible », 3 mois après « ce soir-là tu aurais pu, tu aurais dû choisir », 2 mois après « yalla on vit un truc rigolo sans prise de têtes, sans sentiments » et 15 jours plus tard « je ne ressens rien de rien »….. !!!!!

 

Laplus incroyable : un texto un lundi matin de septembre 2006 éloigné de 400 km

 

 « je t’aime » un vide de 8 ans puis retrouvée via Fbook « j’étais pas prête »

 

 Et pour 3 de ces 4 tribulations, une seule conclusion « tu es mon meilleur ami, restons amis, gros bisous »…..

 

 Voilà, ça fait du bien de l’écrire, je continue la résistance contre Monsanto quant à Monsantoi l’expérience qui est une somme d’erreurs me conduit à prendre maintenant tout cela avec le plus grand des détachements……(et si je faisais comme Moscovici ou Besson…. ?)

 

 A tous ceux qui ont connu ou connaitront le syndrome du meilleur ami, le Monsantoi, bon courage …

 

 Merci à Mr Proust qui là-haut à droite m’a réveillé plus vite que prévu…

 

 Cette fois c’est promis, je reviens très vite avec un billet uniquement sur les news de l’aventure des Amidyves, et yen a pas mal depuis le temps….

 

 Yalla, à bientôt, le Monsantoi ne passera plus par moi…. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 Grande vacancement vôtre………………………………………………… !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 OB : pauvre planète, pauvre religion, pauvre guerre de religion, pauvre Valérie, pauvre François, pauvre Nicolas, pauvre Jean-Francois…..pauvre de tout ça…..

 

 Et heureusement il y a AJT Mr Yves Jamait…………………………

 

Peur sur la vigne et où passe le pognon ?

Publié le 09/05/2014 à 17:03 par vigneronajt
Peur sur la vigne et où passe le pognon ?

 

Peur sur la vigne, je m’y préparai, ça arrive, c’est pas loin. 3 courriels depuis janvier qui le faisait penser et le dernier pour presque convoquer les viticulteurs d’une vingtaine de communes à une réunion « Afin de faire un point sur les mesures applicables dès cette année, avec l’élargissement de la zone de lutte obligatoire »…

 

Ouf, comme pour Tchernobyl, heureusement il y a la frontière, juste le village d’à côté et puis d’abord, moi je suis vigneron…

 

Mais vla le souci, après m’être fait traiter ou plutôt de nous être fait traiter d’écolos, extrémistes incultes (cf le billet précédent) pendant le soutien à Emmanuel Giboulot, un petit coup d’humeur pour continuer d’expliquer…

 

Expliquer que d’abord merci !!! La condamnation ridicule à 500 euro d’amende ne rime à rien. Merci et bravo Emmanuel d’avoir fait appel et s’il faut aller pique-niquer à Luxembourg, on ira…

 

Puis quand deux semaines plus tard, dans « là-bas si j’y suis » de Mermet sur France Inter on écoute Claude et Lydia Bourguignon, microbiologistes des sols viticoles mondialement connus, nous raconter pourquoi ils ont quittés l’Institut National de la Recherche Agronomique, je m’énerve….

 

Ils nous disent de leur départ dans les années 90, que depuis trop longtemps, nombreux programmes, axes de la recherche publique sont dictés par les lobbys de la pétrochimie. Je ne les nommerai pas, vous les connaissez tous…

 

Leurs décisions de quitter l’INRA vient encore plus de leurs frustrations de constater que nombreux résultats des dites recherches ne seront jamais publiés sous la pression de ces grands lobbys cultivés…

 

Quand une semaine plus tard, dans la même émission, des ouvriers viticoles en Bourgogne ayant travaillés 30 avec la pollution « nécessaire » tentent de faire reconnaitre leur future mort comme maladie professionnelle et que la MSA et pire encore (et encore que) leurs employeurs les ignorent, ça m’énerve….

 

Puis quand le 29 avril dernier l’association « Génération  futures » publie les résultats d’une études sur l’expositions des enfants aux pesticides endocriniens, substances chimiques capables de modifier le fonctionnement hormonal et produire des effets néfastes, à lire ici http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/29/des-pesticides-dans-les-cheveux-des-enfants_4408785_3244.html

 

Oula, je m’énerve encore plus… !!!

 

Dernière anecdote pour finir, mon Julien vient de trouver une gâche à l’INRA de…………..je ne dirai pas où pour ne pas gêner.

 

Avril à septembre, il y a une chercheuse, un technicien, il est assistant du technicien et il y a aussi une stagiaire thésarde.

 

Premier jour de boulot, le technicien lui dit, tu sais, elle t’a embauché, mais ya rien à faire. Vla le truc, vous avez compris, pour conserver le même budget l’année prochaine, elle doit sans doute bouffer celui de cette année…..et là, j’explose…… !!!!!

 

Où en est la recherche publique sur les méthodes de lutte alternatives et naturelles contre la ciccadelle de la flavescence dorée depuis 1960, date à laquelle on l’a identifiée comme vecteur de la maladie découverte 5 ans plus tôt en Armagnac ???

 

 (à noter qu’elle est arrivée début XXèm, devinez d’où, jvous le donne émile, d’Amérique)

 

Donc on fait quoi depuis 54 ans ??? Où passe le pognon de le la recherche publique ???

 

Et à moi bientôt, on va me demander de traiter obligatoirement !!!!

 

Quand des amis en Bourgogne me racontent les allergies, les yeux rougis après une petite balade dominicale dans le vignoble, tout ça pour 10ha arrachées en Saône et Loire l’année d’avant…je prends mes responsabilités, celles qui me semblent justes et bien plus obligatoires pour ma conscience que ces traitements.

 

Ainsi, aux biens pensants cultivés, je voudrai dire ici…

 

Si vous pensez que la ciccadelle de la flavescence doré est le nouveau phylloxéra (54 ans de présence, le phylloxéra c’est 10 ans pour détruire le vignoble français), alors choisissez…

 

Continuez à mettre au monde des enfants stériles, des enfants avec des ébauches de sexes, voire sans sexes définis ou sans sexes tout court….

 

Moi j’ai choisi…

 

S’il le faut demain, j’assumerai de participer à la disparition du vignoble français, je changerai de métier, je me passerai de vin ou boirai des vins d’autres pays, plutôt que de participer aux cancers de des gens qui travaillent dans mes vignes et plus terrible encore participer à la future mort de vos, de nos, de mes enfants… !!!

 

Yalla, à bientôt, j’essaie de revenir plus souvent…..

 

Responsablement vôtre……………………………………….. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

OB : ça va mieux en le disant, et à voir absolument dans le style « nos enfants nous accuserons » de Jean Paul Jaud….une phrase écrite déjà ici, d’un paysan du Larzac en 2002 « l’avenir de nos enfants méritent que chacun d’entre nous passent un mois de sa vie en prison »… et pour garder la joie, AJT Yves Jamait…

 

INCULTES, ECOLOGISTES, EXTREMISTES....!!!!!

Publié le 27/02/2014 à 18:29 par vigneronajt
INCULTES, ECOLOGISTES, EXTREMISTES....!!!!!

 

Comme ça fait du bien….ha, oui, en panne d’inspiration depuis un moment ici, je dois remercier Maxtoph Kadel de m’avoir donné le titre et l’envie du contenu de ce billet.

 

Résumons : si vous pouvez aller voir ma page Face de bouc, vous verrez la photo publié en live lundi dernier devant le tribunal de Dijon…cette photo partagée par François de Bourgogne Live a explosé toutes mes statistiques….

 

Ce jour-là, des vignerons étaient au salon de l’agriculture, ceux du sud à Vinisud (à 2000 euro les 2 jours, c’est plus pour moi), et ceux de Bourgogne, Champagne, Beaujolais profitaient sans doute d’une des rares belles journées pour avancer le travail dans les vignes…

 

Et pendant que nous, vignerons incultes extrémistes  soutenions Emmanuel, d’autres s’ils en sont, conversaient sur le sujet via le partage de BL avec plus ou moins de retenu, recul ou politesse….

 

Rentré dans mon Ventoux, j’ai relu tout ça et décidé d’y mettre mon petit grain, ma grosse humeur…

 

Les propos en vert comme notre belle nature, sont des copiés/collés de l’échange sur BL…

 

« si nos arrières grands parents avaient eu une solution PREVENTIVE contre le phylloxera à l'époque ils auraient été les plus heureux du monde... résultat: la quasi totalité des vignobles ont été décimés... si il voyaient cette bande d'incultes extrémiste soutenir ce personnage marginale ils se retourneraient dans leur tombe!!! »

 

L’inculte extrémiste qui soutient le marginal te répond ici Maxtoph…

 

Si tu connais la biologie du phylloxéra, tu dois savoir que même en 2014, la diversité d’insecticides existants aujourd’hui ne peut contenir cet insecte. Il est toujours présent dans notre belle France et si la « solution préventive » existait on arrêterait  de planter des greffés-soudés qui posent d’énormes problèmes d’adaptation à la diversité des sols de nos terroirs français et cela nous permettrait aussi de remplacer les manquants par marcottage …

 

C’est là que commence l’échange avec Romain Petit, drôlement courageux d’avoir tenu tête en ce bel après-midi de février où nous avons bronzé devant un tribunal.

 

« Écoute Romain Petit je ne sais pas si tu est de la profession en tt cas je suis vigneron en Champagne depuis quelques générations, et j'ai en ma Possession un diplôme de Maitre greffeur de mon arrière GP pour vaincre la crise phylloxérique à la fin du 19éme siècle qui fût terrible pour tous les vignobles. celle ci est arrivée par le sud ou le sud ouest de la France et n'a épargné aucun vignoble. pour faire l'analogie avec la CFD, celle ci n'est encor pas présente en Champagne malgré que sont vecteur (la cicadelle) soit bien la sans le virus... par contre si nous laissons passer cette maladie en n'obligeant pas les régions limitrophes à effectuer des traitements préventifs à cause d'un lobby ecolo extrémiste alors on peut tirer un trait sur une Champagne encore exante de cette saloperies et j’espère que les personnes de ton avis serrons reconnaitre leur responsabilité et crois moi ne pas être obligé de faire des insecticides obligatoires pour le moment me vas très bien et je considèrerai la bataille perdu le jour ou il nous faudra passer à l'acte... et ce pour 35 000 ha! si c'est ce que tu souhaite... et oui il faut traiter le mal par le mal dans ce cas, c'est ce que je pense! »

 

En fait alors, Maxtoph, tu es vigneron ou tu travailles au Syndicat général des Vignerons de Champagne comme tu l’indiques sur ton FB ? Bravo pour le diplôme de maitre greffeur de ton arrière GP et pour le coup, si ça c’est  pas une méthode de lutte alternative et bio contre un ravageur alors là je veux bien me faire traiter d’inculte…

 

Pour ta culture, le phylloxéra est arrivé en 1863 dans le sud-est, via des caisses de bois américains et les premiers dégâts sont observés sur le plateau de Pujeaut dans le Gard.

 

Pour poursuivre la flavescence dorée n’est pas le fait d’un virus, mais d’une maladie à phytoplasme, bactérie sans paroi cellulaire pouvant être véhiculée par la cicadelle, Scaphoideus Titanus.

 

Pour finir sur ce morceau, le lobby écolo extrémiste auquel je découvre appartenir en a marre de boire des Champagnes qui me font mal à la tête, et qui sait c’est peut-être là la source de mon inculture…et gaffe parce que les envahisseurs sont là, il y avait des vignerons champenois en soutien à Emmanuel devant le tribunal… !!!

 

«  De plus il existe un insecticides bio mai qui dégrade la faune auxiliaires et d'autres alternatives que Mr Giboulot développe malheureusement sans résultat scientifique qui nous prouverait leur efficacité... Donc vu l'ampleur du risque crois moi ne jouons pas.... »

 

Si tu cherches un peu plus, tu en trouveras des résultats scientifiques qui prouvent l’efficacité des méthodes alternatives….zyva, la curiosité et la soif de culture toujours plus grande se consomme sans modération…et je pense aussi que les programmes de recherches publiques cautionnés par une partie de la profession (les cultivés) ne mettent pas le paquet dans la bonne direction depuis longtemps…

 

17h36, entre en scène, deux autres intervenants au secours de Maxtoph (ils rentrent des vignes je pense), ça part en sucette, je vous laisse lire ça sur le partage de BL. Oups, une petite précision à Romain, lundi comme d’hab, je n’avais pas de pancarte, juste un casse-croute et quelques bouteilles d’Amidyves bien bios et je ne portais pas de bandanas dans les cheveux, seulement mon chapeau habituel…

 

Tout de même, un petit mot sur la pression fongique en Champagne, on s’écarte là du sujet car les maladies fongiques ou cryptogamiques sont des champignons bien loin des insectes. Et si je n’ai aucun mérite à être bio sous le soleil de la Provence, j’ai des potes, de Champagne, de Bourgogne, du Beaujolais (certains étaient là lundi) qui bossent bios et qui peuvent en être fiers.

 

Et encore bravo pour la confusion sexuelle sur 12 000 ha contre les tordeuses, reste plus que 23 000 ha à confuser. Mais si vous traitez en préventif la cicadelle demain, t’en aura plus besoin de la confusion. J’espère ne pas être trop confus malgré mon inculture…

 

A 20h20 pendant que nous les incultes on boit un coup  « Ô Gré du Vin » ils continuent à s’écharper.

 

Au fait un vaccin soigne, ou plutôt protège préventivement d’une maladie, un insecticide, même bio, tue tous les insectes… !!!

 

 

A 22h20, nous on boit une bière à l’Univers et eux ils en sont là…

 

« Encore un apprenti vigneron ! BA vas y au lieu d'aller en vacance cette été vien avec ta raclette et ton foin! Lol non mai sérieux .. Je l'ai vu aussi la video et je connait ces techniques j'aimerai just savoir dans quel proportion elles marche car c'est pas du 90 % d'efficacité qu'il faut c'du 100% et toi tu t'est enrichi sur le dos de qui? »

 

Mon inculture en science m’a fait apprendre et comprendre que dans la nature, le zéro défaut, comme le 100% de réussite n’existent pas et là je tiens le pari, bien protégé, on fait un tour après un traitement insecticide et on trouvera des insectes qui seront bien vivants….la nature restera la plus forte dans cette histoire…

 

 Vla vers 23h, ça se calme et moi j’ai préféré ma journée « d’incultes extrémistes manipulés par d’autres extrémistes de l'écologie au non d'une certaine "bien pensence" sans fondement…. »

 

Et ben didon, ça fait du bien, ça va mieux en le disant….et please, aux participants de cette discussion qui souhaiteraient continuer la polémique ici, (anonymes s’abstenir), épargnez moi ça, j’ai déjà donné, stop aux échanges stériles sur la toile….

 

Suivez plutôt de temps en temps ma page FB et venez échanger en live autour d’une dégustation d’un vin bio, ici ou ailleurs en France….je préfère de loin les discussions vraies, en direct ….

 

Yalla, à bientôt…………………..

 

Incultement, extrémistement, écologiquement vôtre……………………..

 

OB : pas plus que dire que Yves Jamait était là aussi, didon, il écrit de belles chansons l’inculte extrémiste…..

 

Se lever et se relever.....!!!!

Publié le 08/02/2014 à 18:06 par vigneronajt
Se lever et se relever.....!!!!

 

Se lever et se relever comme chaque matin pour prendre mon café là, devant le lever du soleil sur le Ventoux…..

 

Comme depuis 2 mois en se disant qu’il faut écrire sur le blog, donner des nouvelles à ceux qui suivent l’aventure et résiste encore à la folie du face de bouc….

 

Se lever, se relever pour écrire, mais écrire quoi tellement tout se mélange….

 

Se lever, se relever pour arrêter de ressasser ce titre qui résume la vie de beaucoup d’entre nous….

 

Alors c’est parti, dans l’ordre dans le désordre, les humeurs et les news….

 

Se lever, se relever parce que l’oreiller d’à côté est à nouveau orphelin…

 

Se lever, se relever même si l’histoire AJT espérée n’existera jamais…. Même si l’histoire à laquelle on croyait, que l’on a tenté de vivre était finalement invivable…même si une autre histoire latente, devenue presque possible est déjà compliquée avant de la commencer…même si pendant ce temps-là j’ai peut-être loupé la vrai belle histoire….tu me suis mon ami… ?

 

Se lever, se relever en se demandant comment va Kori et sa famille, le chamelier mauritanien qui a pris soin de moi dans le désert, qui m’a fait vivre une semaine magique, perturbante, grandissante, et se dire que je ne le reverrai sans doute jamais à cause d’AL Qaida….

 

Se lever, se relever en se disant que je serai mieux à écouter, à regarder du Chaâbi à Sidi Ifni ou du Maloya à la Réunion, et qui sait d’ailleurs, un jour may be…..In Cha Allah……

 

Se lever, se relever en regardant tomber des trombes d’eau depuis un mois et demi et se demander quand cela va s’arrêter, quand irons-nous dans les vignes…. ?

 

Se lever, se relever pour comprendre pourquoi la MSA me réclame 12000 euro, plus que ce que je ne me verse en un an, et tout ça pour me reverser une retraite royale de 300 euro, si j’y arrive…

 

Se lever, se relever , c’est ce que doit se dire Olivier Cousin à chaque report de ses multiples procès, face à la bêtise politicoviticole qui ne comprends pas que c’est avec des types comme lui qu’on avance……

 

Même combat pour Emmanuel Giboulot, vigneron en biodynamie en Bourgogne, poursuivi pour vouloir conserver ses valeurs et refuser de traiter la cicadelle de la flavescence dorée malgré une obligation préfectorale ne prenant pas en compte la vraie réalité du problème…

 

Se lever, se relever en se disant que peut-être je serai le prochain puisqu’il y a 15 jours est arrivé dans ma boite mail un courriel nous faisant comprendre qu’il fallait se préparer à cette éventualité…

 

Et quand tu sais que des méthodes de lutte alternatives et écologiques pourraient exister,www.inra.fr ›Tous les dossiers …mais vla pas de sous pour les pétrochimistes, alors merde, c’est décidé, c’est écrit ici, que les grandes oreilles le note dans un coin, je ne traiterai pas, jamais, venez me chercher tout de suite, commençons les procès, on gagnera du temps…..

 

 Se lever, se relever en se demandant pourquoi des clients pros encensant mes vins, semblant vouloir les porter et devenir fidèle à l’aventure ne donne plus signe de vie…à la pseudo ère de la comm à tout va…plus de réponses au mail, ni oui, ni non, ni merde…pas grave, j’ai les noms…. !!!

 

Se lever, se relever des millésimes différents, difficiles, compliqués comme 2002, 2008, 2013 et continuer d’affirmer haut et fort que c’est pour ces différences, ces inattendus, ces surprises que je souhaite devenir vigneron A Jamais Pour Toujours….

 

Se lever, se relever pour se dire que tous ces nouveaux matins là seront encore et encore une expérience de plus, un enrichissement de plus, chaque jour est un nouveau jour et finir par ne garder que le positif de tout cela…

 

Se lever, se relever pour toujours conserver le sourire, la motivation, la foi et le foie pour à la fois repartir en courant dans les vignes et continuer à partager avec vous les Amidyves nées du bon vouloir du ciel et de la terre et de l’accompagnement humble du profil en noir et blanc….

 

Se lever, se relever en se disant que je ne suis pas seul à aimer boire et partager des Amidyves…et là merci vraiment à vous tous AJT…………………………

 

Vla c’est dit, c’est fait, j’aurais pu en écrire plus des «Se lever, se relever » mais comme moi demain vous vous lèverez, après demain vous relèverez, alors  petit clin d’œil à Pierpoljak, « levez-vous, réveillez-vous, protégez-vous car le malin est habile…. »

 

Yalla, promis je reviens plus vite ici pour donner les voyages et rencontres à venir pour partager un verre d’Amidyves pour que l’aventure continue…..

 

Yalla à bientôt……………………….. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Humblement vôtre……………………………………. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

OB : en fait c’est drôlement bon 2013, faudra juste patienter…..l’OM, bref….François est empêtrer avec ces dames, Nico 1er revient, au secours et pendant stemps là, Yves Jamait a sorti son 5èm album qui pour le moment ne m’emballe pas plus que ça….à écouter, reécouter et en avant….chacun sa route….  

 

J'irai revoir leur Normandie...........

Publié le 19/11/2013 à 09:28 par vigneronajt
J'irai revoir leur Normandie...........

A la différence des paroles écrites par Frédéric Berat en 1836 (chansonnier né à Rouen), je ne n’y suis pas né. Je n’ai pas non plus vécu ce que chantait Gérard Blanchard un siècle et demi plus tard.

Mais curieusement, depuis que je balade l’hexagone, je n’étais jamais passé par là. Cette part de camembert de Normandie bien sûr, ce triangle Paris-Lille-Caen, je ne le connaissais pas et pas d’Amidyves disponibles dans cette contrée….

L’occasion m’en fut donnée début novembre après un passage institutionnel par la Belgique au Symphovins de Saint Symphorien. Toujours un bon moment là-bas tout près de Mons avec une jolie anecdote.

Un de mes clients suivant mes périples sur le net me téléphone le samedi pour m’avertir qu’il passera le dimanche. Il habite Le Mans, mais pourquoi pas, il peut très bien être dans le secteur, j’y suis bien parfois….

Quand il rappelle le dimanche matin pour que je lui précise la route, nous nous apercevons qu’il a confondu Le Mans et Mons et qu’il me cherche à Saint Symphorien dans la Sarthe….bref, ce sera pour une autre fois et lui il a promené la campagne, belle balade dominicale…mdr…

Après un court passage à Lille pour rencontrer un nouveau participant à l’aventure, « Biovino », place Sébastopol, direction Berck pour faire étape en direction des côtes normandes. C’est la tempête ce 5 novembre en front de mer. Compliquée d’ouvrir la porte de l’hôtel, et si la porte du balcon est entrouverte, impossible d’ouvrir la chambre. Enorme, jamais vu, et le lendemain, du sable plein la valise… !!! je ne sais pas par où c’est passé, mais c’est passé comme si toutes les canalisations et autres gaines électriques véhiculaient le vent….étrange aussi ce village qui compte presque plus de places de stationnement pour handicapés que d’autres…

La visite fut courte et pas téméraire pour un sous, j’ai évité la balade sur la plage de peur de me retrouver à Douvres ou Dublin… !!! So, go to Normandie après avoir converti de nouveaux participants en la personne de Delphine et Baptiste, resto-cave « Les Canailles », rue de Paris au Touquet où on peut maintenant boire des Amidyves…

Après 2h de route et la traversée de la Seine Maritime (Haute Normandie), on traverse le grand pont de Normandie et là, on a voulu voir Honfleur et on a vu Honfleur. Malgré la pluie, il fait beaucoup plus doux que dans le nord, enfin si on considère que l’on a gagné au moins 7°c de 5 à 12…

Honfleur, 7éme ville touristique de France derrière La Rochelle et devant Carcassonne qui accueille 3,5 millions de visiteurs chaque année.  8000 honfleurais seulement et une bien jolie petite ville effectivement. Et ici on pas français, on est honfleurais seulement et seulement si on est né à Honfleur. Et si les marseillais se disent marseillais et pas français, c’est qu’ils ont piqué l’idée aux honfleurais…j’adore !!

Hop, un coup de cidre, des tripes, une blanquette et 2 nuits de repos plus tard, il y a now des Amidyves chez Régine et Hervé (faux honfleurais) au « Bacaretto », le resto ou à « La Feuille de Vigne » le magasin.

Etape finale « à Caen le vin », 7ème édition de ce salon vins natures et première pour nous. Bon moment de rigolade dans cette grange à dîme du XIVème en plein débat écotaxe, ça c’est bon !

Organisé par les 2 Caro, la grande brune et la petite rousse, belle première ici pour les Amidyves. Surtout avec la com non réfléchie là-haut quand mon voisin rajoute Roussillon sur sa signalétique je rigole en indiquant Norvège.

Et bien là, croyez-moi, conseil à tous ceux dont le nom de l’appellation n’attire pas le client, ça, ça a marché du feu de dieu. Incroyable le nombre de curieux qui jusqu’au dimanche soir s’approchaient pour gouter ma production norvégienne et mon cépage blanc le « chtulüggrüütt ».

So, merci aux normandes et normands pour l’accueil, j’irai revoir leur Normandie et pour ceux qui ont loupé ça, on peut boire des Amidyves chez la petite rousse, rue Saint Laurent à Caen au « Blida d’chez Zanne ».

Voilà le périple, et pendant stemps là, Julien B gérait seul sa première vinif du millésime renversant 2013. Il a assuré et fraichement décuvé de vendredi, on peut dire que ça va la faire… !!!

Et après cet intermède vigneron revoici venu le temps de repartir dans l’autre sens avec le Westwinetour 4, par Toulouse, via Bordeaux pour le marché gourmand des vins bios les 23 et 24 novembre à Bègles au stade André Moga, puis Augne en Limousin, Poitiers, Tours et peut-être Rennes pour finir dans la ville de Mr Yves Jamait le vendredi 29, à Dijon, chez l’ami Bertrand, « Ô Gré du Vin » rue Monge.

Yalla, à tantôt sur notre route………

Normandement vôtre………………. !!!!!!

OB : les footballeurs français jouent leurs honneurs ce soir et plutôt que plus fort sur le papier, il va falloir être plus fort sur le terrain… !! et avec bientôt moins de 20% de satisfait, comme l’a dit Gaspard Proust samedi, François, bientôt tu vas connaitre nominativement le peu qui te soutiennent encore…et pas contre un coup de Corton Charlemagne sur ma route à Dijon ? hop, j-6 pour le 5èm album alors encore un morceau des précédents, zyva Mr Yves… !!!

RENVERSANT 2013.....!!!!!!!!

Publié le 30/10/2013 à 17:12 par vigneronajt
RENVERSANT 2013.....!!!!!!!!

Et oui, 2013 renversé, renversant comme cette étiquette improbable trouvée dans un carton, collé à l’envers au milieu de 11 400 autres…

Le rouleau viens de l’imprimerie, la machine n’accepte pas la bouteille tête en bas, elle n’a pas été collé à la main, mais voilà la curiosité….

Mais au final ce n’est pas si curieux que cela, tellement ça ressemble à 2013…

2013 renversant  en février quand 5 palettes d’Amidyves prennent pour la première fois la route pour Seattle…

2013 renversant en mars quand j’assiste à l’ouverture du container à La Réunion et que je ne vois que des profils…

Olivier B renversé en mars 2013 par une soirée arrosée l’Hidden Reef  de Grand Baie sur l’île Maurice…

Olivier B renversé en avril 2013 quand il accueille pour 3 mois la fille qu’il a rencontré un soir de mars à l’Hidden Reef…

Un printemps 2013 renversant de pluie et de froid qui commence à laisser penser aux vignerons à une drôle d’année…

Olivier B renversé le 11 juillet 2013 quand il doit laisser partir celle avec qui il veut essayer l’avenir…

Juillet 2013 renversant d’orages de grêle et de rafales comme celle qui a renversé les rangs de vignes de la photo là un peu plus bas…

Olivier B renversé en août 2013 par la lenteur de l’administration française et en août en plus… !!!

Renversant en septembre 2013 le retour de Rina pour 6 mois cette fois…..

Renversé le réchauffement climatique annoncé quand les dates de vendanges 2013 en France correspondent à celles des années 80…

Fête des vendanges 2013 renversante quand un 25 octobre on danse dehors à 3h du matin….

Renversé quand je découvre Pierre Rahbi dans l’émission d’Ardisson et que mon fils de 20 ans me dit « tu connais pas »…merde alors quel grand homme j’ai loupé là, vite que je rattrape ça…

Renversant de savoir que à cause de 2013 renversante, julien fera ses premières vinifs seul…yo, youpi l’expérience… !!!

Renversant quand today, 28 octobre 2013, un courtier en vins de Châteauneuf du Pape me tel pour du vin en vrac…on manquerait de bon vin à Châteauneuf du Pape qu’on appelle le Ventoux pour le payer 1 euro le litre…hum..hum… !!!

Bref tout est à l’envers cette année et c’est pas terminé peut-être…

Et sinon un bout de news, coté vigne, 2013 est terminé, coté vin, ça fini de fermenter, et coté vente, ce week-end c’est 2 jours au Symphovins de Saint Symphorien près de Mons, puis le 9 et le 10 à Caen au salon « A Caen le vin » et hop on vous y attend pour boire un petit coup….

Et fin novembre, le Westwinetour 4….annoncez-vous…. !!!!

Yalla, à bientôt…….

Renversantement vôtre……..

OB : y suit plus rien de l’actu en ce moment donc pas de commentaires, rien que l’envie d’aller changer d’air, rencontrer des gens et hop vive la vie….et AJT Mr Yves Jamait en attendant le 5èm album le 25 novembre….

Millésime des années 80.......!!!!!!

Publié le 02/10/2013 à 10:33 par vigneronajt
Millésime des années 80.......!!!!!!

 

Dans un voyage en absurdie
Que je fais lorsque je m'ennuie,
J'ai imaginé sans complexe
Qu'un matin je changeais de vie,
Que je vivais l'étrange drame
D'être un millésime.

Millésime des années 80,
Mais millésime jusqu'au bout des raisins,
Ayant réussi l'amalgame
De la maturité et du charme.

Millésime des années 80,
Moins botryticine que raisin sain,
Sachant fermenter sur la gamme
Qui va du grand sourire aux larmes.

Être un O.D.G. en bas noirs,
Strict comm'autrefois les tsars,
Être un général de cuverie
Gouter des raisins à tous prix.

Mûr jusqu'au fond des lieux,
Qu'on a envie d'app'ler tant mieux,
Être un job  ou métier de sévices
Et donner le raisin à mon fils.

Millésime, être un  millésime

Millésime grenache, syrah,
A la fois poète et rouquin,
Millésime panthère sous sa peau lisse
Et millésime d’hier planqué en Suisse.

Millésime dévoreuse d’inquiets,
 Millésime vecteur de secret,
A la fois sensuel et ludique
Et millésime ancien-climatique.

Une vendange adrénaline
Et vendange à l'usine,
Faire le matin l’égrappoir
Et dans la soirée l’érafloir.

Millésime et gardien de la paix,
Chauffeur de cuve, agent-secret,
Millésime général d'invention,
Goûter des raisins aux grêlons.

Millésime, être un millésime

Être un major d’émotion,
Cuver six mois, levurer non,
Championne du monde des biologistes,
Aimer Sissi oenologiste.

Mûr jusqu'au fond des lieux,
Qu'on a envie d'app'ler tant mieux,
En robe du soir, à grêlons flats,
Qu'on voudrait bien app'ler jaja.

Millésime pilote de long-cuviers
Mais millésime à la vinif contrôlée,
Vinifiée jusqu'au porte-jarretelles
Et au pinard donner des ailes.

Macérer à fond le système,
Accéder au pinard suprême :
S'installer à la Différence
Et de là faire bander la France.

Millésime, être un millésime

Millésime et gardienne de cuvaison,
Presseuse de marc et franc-canon,
Une strip-teaseuse à corps charnu,
Goûteuse comme on en fait plus.

Millésime conducteur de crus,
Porte des vignes, vineuse aux puces,
Qu'on a envie d'appeler Georges
Mais qu'on aime bien sans soutien-gorge.

Millésime, être un millésime X2

 

Millésime des années 80,
Mais millésime jusqu'au bout des raisins,
Ayant réussi l'amalgame
De la maturité et du charme.

Millésime des années 80,
Moins botryticine que raisin sain,
Sachant fermenter sur la gamme
Qui va du grand sourire aux larmes.

Être un O.D.G. en bas noirs,
Strict comm'autrefois les tsars,
Être un général de cuverie
Gouter des raisins à tous prix.

Millésime grenache, syrah,
A la fois poète et rouquin,
Millésime panthère sous sa peau lisse
Et millésime d’hier planqué en Suisse.

Millésime dévoreuse d’inquiets,
 Millésime vecteur de secret,
A la fois sensuel et ludique
Et millésime ancien-climatique.

 

Être un major d’émotion,
Cuver six mois, levurer non,
Championne du monde des biologistes,
Aimer Sissi oenologiste.

 

Millésime et gardien de la paix,
Chauffeur de cuve, agent-secret,
Millésime général d'invention,
Goûter des raisins aux grêlons.

Millésime pilote de long-cuviers
Mais millésime à la vinif contrôlée,
Vinifiée jusqu'au porte-jarretelles
Et au pinard donner des ailes.

Macérer à fond le système,
Accéder au pinard suprême :
S'installer à la Différence
Et de là faire bander la France.

 


Millésime des années 80,
Mais millésime jusqu'au bout des raisins,
Ayant réussi l'amalgame
De la maturité et du charme.

Yalla, à bientôt………….

 

Millésimement vôtre………. !!!!!!!!!

 

 OB : à vous l’inspiration pour encore remplacer des mots, millésime en retard, millésime des années 80….. !!!!! et la seule vraie info, on s’en est sorti des papiers et mon amoureuse est ici depuis 2 semaines…..youpi, go AJT Mr Jamait…..